Feu Franck Christian Diego ANTHONY - Et un grand de plus s’en alla.

Carte Numérique Professionnelle du Feu Architecte Franck Christian Diego ANTHONY Carte Numérique Professionnelle du Feu Architecte Franck Christian Diego ANTHONY

 

Le samedi 19 décembre 2020, La famille ANTHONY et les architectes de l’Ordre National des Architectes du Togo (O.N.A.T) ont inhumé dignement Feu Architecte Franck Christian Diego ANTHONY, endormi dans le Seigneur le 24 Novembre dernier.

Il parait que dans nos mentalités collectives et nos habitudes sociales, nous sommes malheureusement bien plus prompts à célébrer les morts que les vivants. A l’ONAT, depuis plusieurs mois déjà, nous avons entrepris avec le projet interview d’architecte de vous faire découvrir ces grands hommes qui font l’histoire de nos pays et de nos cultures.

Acteurs sociaux et économiques d’influence certaine, ils font également notre quotidien et notre futur en concevant nos bâtiments et nos cadres de vie. Ils sont discrètement acteurs de l’histoire et ils le restent des générations durant, si non pour toujours, ces hommes qui ont pensé, conçu et supervisé la construction de nos bâtiments, les architectes.

Aussi vrai que concevoir et construire, c’est sceller dans la pierre pour l’éternité, et bien les morts ne sont pas morts, ils sont juste partis avant nous. Celui a qui sont consacré les lignes qui suivent l’a si bien confirmé de son vivant.

Homme de grande qualité, l’on retient aisément de lui l’humble, l’affable, le disponible mais aussi le rigoureux avec un fort esprit de collaboration. Il aura été le Président de l’ordre des architectes avant la création formelle de l’ONAT dans sa forme juridique actuelle. C’est donc à juste titre qu’il est cité parmi les précurseurs de l’institution.

Initié à l’école de l’art et de l’esthétique Romaine en Italie, il a d’abord été formé à la faculté d’architecture de l’université de Florence. Il sera finalement diplômé Architecte Urbaniste à la faculté d’Architecture de l’Ecole Polytechnique de Turin en 1969. Nanti de son diplôme, il restera à Turin deux années pour collaborer au cabinet TODROS & MARCHETTI.

Il décide alors de rentrer au Togo en 1972 pour y apporter son expertise. Comme fonctionnaire, il servira à la Direction Générale des Travaux Publics jusqu’en 1976, année ou débute sa collaboration avec l’Architecte AGAPITOS dont il devient l’associé au sein du cabinet AGAT (AGAPITOS & ANTHONY) jusqu’en 1984. Il représente son célèbre confrère Grec au Togo et sera l’architecte d’opération de différents grands projets tels que :

  • Le CASEF
  • L’hôtel 2 Février
  • L’Etat-major Général des FAT
  • L’immeuble SAGAB.

A partir de 1983, il crée le Bureau d’Etudes d’Architecture et d’Urbanisme (BEAU), le cabinet qu’il dirige jusqu’à la fin de ses jours. A l’actif du Cabinet BEAU, de nombreuses œuvres restent mémorables, telles qu’entre autres :

  • Le siège de la SAZOF
  • Le musée GNASSINGBE EYADEMA
  • Les extensions du temple œcuménique
  • Les extensions de la résidence du Président GNASSINGBE EYADEMA à Pya
  • SIVOP et TOGO EQUIPEMENTS
  • Des amphithéâtres à l’université de Lomé
  • Des cités de logements dans différentes régions du Togo et dans la sous-région.

Son bureau aura été ouvert au stage et à la formation de plus d’une vingtaine de jeunes architectes.

Le Conseil Supérieur de l’ONAT et l’ensemble des Architectes du Togo marquent avec gratitude et d’un sceau particulier tout l’apport de Feu Architecte Franck Christian Diego ANTHONY à la profession et à l’ONAT.  

201 Soyez le premier à commenter!
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le lundi, 28 décembre 2020 09:38
Show Comments (0)
Hide Comments
Laissez un commentaire